Défense d’…éléphant !

Passant dans la rue, je suis témoin de cette image pour le moins surprenant et amusante :

Grace à l’auteur anonyme des murs, me vient l’envie d’intégrer un nouveau mot dans ma valise à outils créatifs : DÉFENSE !

Voilà, il suffit de demander à chacun ce qui vient derrière le mot défense (dans le pays des lois et des interdictions c’est fascinant la fluidité qui soudain se déverse sur les papiers) :

  • Défense d’entrer (sur les pelouses mousseuses)
  • Défense d’afficher (sur les murs des écoles de la République)
  • Défense de toucher (les sculptures du musée Robin)
  • Défense d’utiliser le flash (les délicieuses enluminiures)
  • Défense d’uriner (dans le recoin caché alors qu’il n’y pas de toilette publiques)
  • Défense de courir (sur les bords des piscines où on rêve de galoper pour faire des bombes)
  • Défense de sourire (pour votre image sur la carte d’identité)
  • Défense de ramasser des galets (sur la plage de Nice)
  • Défense de cracher et de … parler breton (l’expression la plus République)

Fluidité et flexibilité : deux compétences à renforcer et à mettre en route en amont de tout processus de créativité.

Coup de pouce pour vos ateliers

Petite visite guidée en 3 étapes de cet échauffement socle :

  1. Donner un mot à un groupe. Les plus connus et usités dans le panier à échauffements me semblent être les mots Brique et Trombone.
  2. Demander de lister tout ce que l’on peut faire avec ce mot ou du moins ce qu’il représente. Mettre en route le chronomètre sur 180 secondes.
  3. Suspendre le vols des stylos frénétiques et faire compter :
    – souligner la capacité d’association, cette fameuse alliée de la divergence en créativité,
    – mettre en évidence les changement de registre comme l’expression de la flexibilité créative.

Jusqu’à présent, sur le mot « défense », je n’ai eu qu’une seule fois le plaisir de voir apparaître, dans une geste de flexibilité-liberté absolue, notre pachyderme !

RETOUR A L’ACCUEIL